dimanche 2 mai 2010

Qui a chié sur mon enfance ?




Y'a comme une odeur de merde dans mon salon ce dimanche après-midi...
Hier c'était jour férié. Aujourd'hui dimanche. 48h de pluie, rien à faire, des films à regarder.
Parfait.
Après m'être fait "Armored" hier donc, petite série b pas prétentieuse, petit scénar pas con, réalisation correcte, et acteurs pas en bois (on voit très peu Jean Reno...), ça glissait tranquille au pays des films M6 hd...
Je conseille donc à chacun ce film qui ne vous volera pas 1 h 30 de votre vie. Et aujourd'hui c'est déjà pas si mal.
J'enchaine cet après midi avec Gi Joe... Et là que dire ?
Je n'attendais rien de ce film si ce n'est un divertissement (y'en a quand même pour 2 h...).
Mais non Stephen Sommers et ses acteurs de merde défonce dans tous les sens un des monuments eighties, et apparemment ça ne dérange personne. Rien n'est à sauver dans ce film. Rien du tout. Tout est nul. Ça pue la merde.
Visiblement les studios ont décidés de torpiller tout ce qu'ils pouvaient acheter de franchises avec leurs dollars. Michael Bay avait largement sauvé les meubles avec ses Transformers, le garçon avait les épaules pour nous en mettre plein la vue. Le scénario ne volait pas haut mais au moins on savait pourquoi on était devant un écran, et Optimus et sa bande respectait les codes de la série.
Pour Gi Joe, c'est tout l'inverse, je le répète : c'est nul !
J'ai même faillit plusieurs fois arrêter le film. Il n'y a pas à prendre ce film au 5 ème degrés. Même au millième ça ne fonctionne pas. Ce n'est pas drôle, pas fun, et toute cette synthèse de merde me donne mal aux yeux.
Il y avait pourtant largement de quoi faire un truc cool. Gi Joe, c'est des mecs qui ont tous leurs aptitudes, Loup des mers, Oxygène, Snake Eyes, Destro, Barbecue, etc etc... Imaginez ces personnages dans leurs vrais habits, bien pop, qui balancent des punch lines dignes de leur époque, dans des décors de studio soignés... Ça aurait été magique. J'aurai rêvé d'une scène ou les Gi Joe rencontrent Loup des mers dans un rade des caraibes, ça aurait senti la bagarre de bar alcoolisée au vieux rhum... Mais non, à la place on a des mecs tous habillés en militaires (c'est quoi d'ailleurs cette tendance à tout vouloir militariser ?), pas charismatiques, qui se souviennent de trucs pas intéressants dans des flash backs pourris, qui se ressemblent tous, avec des dialogues de merde...
Et ou sont les véhicules classes ?
Même pas foutu de nous offrir Serpent des neiges, alors que la fin se déroule sur la banquise...
Pendant longtemps j'ai été un défenseur des X-Men dans leurs tenues noires, mais non ça ne marche pas, Gi Joe c'est pareil, arrêté de nous prendre pour des cons, on veut les personnages dans leurs combinaisons, quelles soient jaunes, rouges ou roses, on s'en branle ! Même si c'est un peu kitsch on s'en fout, toute façon Gi Joe, c'était kitsch !
Bon voilà, je m'énerve mais ça ne sert à rien, les banquiers à la tête des studios ne savent rien de cette culture, ne la respecte pas, et surtout n'en n'ont rien à foutre. Des dollars, juste des dollars...
En tout des cas, croyez moi, les scénarios que j'élaborais dans ma chambre avec mes figurines Gi Joe valaient tout leurs putain de films réunit...
Monde de merde.

J.

3 commentaires:

THE HUNTER a dit…

ben ouais y'en a marre, faut qu'ils arrêtent ces toquards ! point barre !

smart ass a dit…

D'après un membre de La Fan Club, ce film est un second degré assumé.
Alors 1: c'est pas faux que même au 6ème degré ça fonctionne pas et 2: ça fait cher le délire quand même.
Et puis 3, je doute que les exécutifs sans scrupules soient capables d'une telle forme d'humour.
Et puis 4: refaites-vous Deep Rising du même auteur, qui reste son meilleur film à ce jour !

darkdavor a dit…

Moi, ce film, il est mieux passé que Transformers... allez comprendre !