dimanche 30 mai 2010

Easy Rider


Y en a un, pour ce qui est d'avoir à peu près tout essayé, tout tiré et tout sniffé par tous les trous, il est champion.
C'est notre pote Dennis Hopper, qui est passé de vie à trépas ce samedi 29 mai 2010 à l'âge de 74 ans.
Grand pote de James Dean (qui l'a largement battu à la course de voiture), super hippie drogué des 60's (tellement hors-norme que John Wayne voulait le flinguer pour de vrai), il restera avant tout en mode Fan-Club pour deux rôles géniaux:
Tout d'abord dans celui du maniaque de l'explosif Howard Payne, qui donnait tant de fil à retordre (et à désamorcer) à Keanu Reeves et son acolyte Jeff Daniels dans le seul bon film de Jan De Bont, SPEED (passez à la vitesse maxi !). Un personnage des plus respectable à mes yeux pour avoir cité l'une des meilleures répliques de l'Histoire du Cinéma (d'action, ok):
"Une bombe, c'est fait pour exploser ! C'est sa raison d'être dans la vie !" clamait-il à une Sandra Bullock terrorisée. Cette phrase fait encore écho dans nos vies plus de 15 ans après...
Autre rôle mémorable même si secondaire, celui de Clifford Worley (on dirait presque un nom de black !), père attachant de Clarence (Christian Salter) dans ce qui est sans conteste le meilleur film de Tony Scott, TRUE ROMANCE. Il faut dire qu'avec un pareil casting sous la plume du parrain Quentin, forcément ça déménage. Road Movie violent et romantique, le film nous balance en vrac Brad Pitt, Gary Oldman, Val Kilmer, Chris Penn, Samuel Jackson ou encore Christopher Walken, excellent en Vincenzo Coccotti, le parrain de la pègre italienne. C'est d'ailleurs avec ce dernier que s'entretient Dennis Hopper, dans une mémorable scène de dialogue où il lui explique comment son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère s'est fait un nègre.
Sacré lui quand même !
Alors RIP Dennis.
Et où que tu sois, continue tes expériences extra-sensorielles !


Smart Ass

4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aurai aimé que tu ne l'oublie pas en photographe halluciné dans Apocalypse Now, mais je crois que tu n'es pas particulièrement familier à l'univers de Coppola...

J.

Anonyme a dit…

Mais comme t'as mis la photo t'es à demi pardonné.

J.

Anonyme a dit…

T'as surtout oublié quel bon réalisateur il fut, avec entre autre classiques Colors et The Hot Spot. Mais on parle de film sans explosions. Et Waterworld tiens en parlant d'explosion...

Sonny

smart ass a dit…

C'est bien vrai tout ce que vous dites. Mais je n'avais volontairement pas cité ces titres pour vous laisser briller telle l'élite !
Mais c'est vrai ça, comment j'ai pu oublié de citer Waterworld, il était si drôle dedans...
Et désolé pour Francis, on l'appelle et on se fait des pâtes !