lundi 26 juillet 2010

Mind Heist

Dès les premières secondes d'Inception, les fans de Nolan comprennent. Memento, Insomnia, le Prestige et dans une moindre mesure les 2 Batman ont semé les graines de l'obsession de leur auteur. Le vrai et le faux sont deux concepts liés dans les limbes de nos esprits. 7 milliards d'humains, autant de façon de définir la réalité. Avec un budget colossal et des tonnes de choses à dire, Nolan organise le plus grand casse cinématographique de son époque, puisqu'il braque l'esprit de ses spectateurs. Un joyaux de plus, son plus ambitieux, pour un des plus importants réalisateur du nouvel-nouvel Hollywood.

Inutile de d'attarder sur les acteurs, tous excellents. Di Caprio continue sa mue et continue son chemin post Shutter Island (drôle de voir comme ses personnages se font echos d'ailleurs). Pas la peine de parler de la mise en scène, propre, belle, innovante et complètement tournée vers le sujet du film. Les SFX? simples et efficaces.

Un grand film, qui fera école, et qui s'accroche avec Blade Runner, Strange Days, Dark City et Matrix tout en haut de la SF contemporaine.



Sonny

3 commentaires:

darkdavor a dit…

D'ailleurs, sommes-nous bien certains de ne pas avoir rêvé ce grand film ?

smart ass a dit…

Merde c'est sûrement vrai !

Anonyme a dit…

J'en suis encore tout ébahi ... Merde Nolan prouve une fois de plus qu'il est bien en dessus des autres
Caleb